UN NOЁL EN TOUTE BEAUTÉ POUR LES ENFANTS DU FOYER DU FOYER MAURICE SIXTO

Ils sont les plus humiliés, les plus maltraités, les plus méprisés de la maison alors qu’ils jouissent des mêmes droits que tous les enfants. Pour les enfants en domesticité appelés les « restavèk », tous les jours se suivent et se ressemblent même en période de Noël et de fin d’année.  Les familles qui les accueillent ne leur accordent aucun moment de répit. Le Foyer Maurice Sixto (FMS), qui s’investit à redonner de l’espoir à cette catégorie d’enfants marginalisés, a organisé à l’intention des enfants qu’il accueille une grande festivité de Noël.

On est le 22 décembre. L’équipe du Foyer Maurice Sixto se met en branle pour préparer une surprise aux enfants qui sont accueillis à cette institution. La surprise n’est autre qu’une fête de Noël. La Cérémonie doit répondre aux attentes des petits rois et petites reines auxquels elle est dédiée.

« Oui au Foyer Maurice Sixto, les enfants sont considérés et traités comme tel : en roi et en reine », explique le révérend père Miguel Jean-Baptiste, fondateur du Foyer qui se donne pour mission spécifique de voler au secours des enfants de 6 à 18 ans, majoritairement des petites filles, confiées à des familles de Port-au-Prince et des principales villes du pays pour être utilisées comme de véritables bêtes de somme.

« Cette fête est une occasion pour leur témoigner notre affection et pour leur montrer qu’ils sont importants et qu’ils ont droit comme tous les autres enfants de fêter la Noël », ajoute le révérend.

Témoignage de quelques enfants
Jean délavé, visage blafard, les cheveux mal coiffés, Vivianne Clerveau remémore son lot de misère. Elle qui se sent exploitée, raconte ses martyrs. Pour elle, tous les jours sont les mêmes. Malade ou pas, elle doit effectuer toutes les corvées de la maison. « Tous les travaux domestiques sont sur mon dos. Lors des périodes de fêtes, mes tâches sont augmentées. La maison doit être bien nettoyée. Tous les vêtements doivent être lessivés, ainsi que les ustensiles de cuisine », explique-t-elle la voix tremblotante.

Originaire de Jérémie, elle est rentrée à Port-au-Prince en 2010 après la mort de sa mère. Depuis, elle est placée dans une famille composée de huit membres. Pas un jour, elle ne se souvient avoir bénéficié d’aucun geste de gratitude. « Le fouet, les injures sont ceux avec quoi on me remercie », souligne-t-elle.

Ce n’est pas Roland Guerlande, une autre enfant de FMS, qui dira le contraire. « Mes moments de paix, je les connais quand je viens au Foyer. On nous traitre bien. Ici (FMS), aux yeux de tout le monde, on a de la valeur, on a de l’importance », reconnait-elle.

Le Foyer Maurice Sixto conscient de la situation douloureuse que vit chaque jour les enfants en domesticité, essaie de transformer leur vie en leur offrant un encadrement scolaire, psychosocial et professionnel. Le FMS a pris naissance dans le dessein de se rapprocher de ces milliers d’enfants délaissés par notre société et pour lutter avec eux contre l’exploitation, l’avilissement moral, la maltraitance dont ils sont victimes chaque jour, explique le fondateur père Miguel Jean-Baptiste.
« Le but de notre travail est de donner à tous ces enfants une seconde chance et de leur permettre de s’intégrer à la société en surmontant l’exclusion dont ils sont victimes », ajoute-t-il.

Parmi les activités entreprises en ce sens, le foyer fête chaque dernier vendredi du mois l’anniversaire de chaque enfant. Et à chaque fin d’année, un repas de noël est organisé pour leur montrer que, eux aussi, ils peuvent fêter la Noël.     

L’extrait d’un article du Foyer Maurice Sixto qui a été publié dans le Journal « Le Nouvelliste » en janvier 2017.

Posted in Activités du Foyer | Leave a comment

Visite d’un groupe de jeune Canadien au Foyer Maurice Sixto le vendredi 3 juillet 2015.

Le 3 juillet 2015 le Foyer Maurice Sixto a reçu la visite d’un groupe de jeunes  Canadiens de passage au pays.

Le groupe composé de plusieurs jeunes d’origine haïtienne s’est montré très sensible au travail réalisé par le Foyer auprès des enfants en domesticité. Plusieurs d’entre eux ont manifesté le désir de revenir pour contribuer à l’avance de l’œuvre. Le Foyer Maurice Sixto apprécie ce geste de solidarité qui l’encourage à poursuivre dans sa démarche.

    

Posted in Activités du Foyer | Leave a comment

Retou Pè Miguel ak premye mès nan lokal Fwaye a

Aprè plis pase 1 nan absans Pè Miguel nan Fwaye a pou kòz maladi, se avèk anpil kè kontan ke nou te akeyi li jou ki te 26 jen 2015 lan nan okazyon mès pou klotire ane eskolè a ak pou fete timoun ki fèt nan mwa jen yo. Se premye fwa mès te fèt nan lokal la aprè inogirasyon 7 septanm 2014 la. Nan mesaj li jou sa a li pale de lafwa Abraram nan Bondye ak alians Bondye te fè ak Abraram. E li te tou pwofite bay anpil konsèy a pèsonèl Fwaye a. Nou swete l bon retou nan travay li pou ede Fwaye a kontinye pi djanm sou rout ak misyon li bay tèt li. Fwaye a vle salye kouraj ak detèminasyon Pè Miguel nan ane tribilasyon li sot pase a.

              

Posted in Activités du Foyer | Leave a comment